Investissements agricoles et viticoles

Investissements agricoles et viticolesLes investissements agricoles bénéficient d’exonération d’ISF. Pour investir dans ce secteur deux possibilités s’offrent à vous :

Investir directement dans les biens ruraux : vous achetez des terres destinées à la culture et vous en confiez l’exploitation à un tiers par le biais d’un bail rural d’une durée minimale de 18 ans.

Investir indirectement par le biais d’un Groupement Foncier Agricole ou Viticole.

L’investissement en direct impose la gestion personnelle des terrains avec l’exploitant alors que le fait de passer par un groupement vous décharge de toute contrainte de gestion. La rentabilité de l’investissement s’appuie aussi sur l’ensemble des terrains dans lesquels le groupement a investi et non pas sur un seul.

Les investissements agricoles vous permettent de diversifier votre patrimoine et de profiter du succès des exploitations. Cela vaut principalement pour les groupements spécialisés dans la viticulture. En investissant dans des GFV (Groupements Fonciers Viticoles), vous devenez acquéreur de parts de vignobles. Cela vous permet plusieurs avantages : vous bénéficiez la plupart du temps de réduction sur le prix des bouteilles et lors de la revente de vos parts vous pouvez dégager des plus-values si votre exploitant acquiert une notoriété dans le monde du vin. Nous vous conseillons donc de bien choisir votre GFV pour sélectionner les vignobles à plus fort potentiel. Ils permettront une meilleure valorisation de votre fonds.


Au sommaire de ce dossier :

100%x200

Investissements agricoles et…

Lire la suite

100%x200

Investissements agricoles et…

Lire la suite


J'aime Je n'aime pas
497 personnes aiment ça et 461 n'aiment pas.

Commentaires (0)






Tags autorisés : <b><i><br>Ajouter un nouveau commentaire :



Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Avec des taux historiquement bas et qui battent des records de mois en mois, la période est propice aux investissements immobiliers, d’autant que les prix des biens sont contenus par un marché atone. Ces conditions de crédit favorables ne doivent pas baisser votre vigilance sur les conditions de prêt que vous proposent les établissements financiers. Voici quelques points à contrôler avant de valider l’offre de votre conseiller bancaire et pourquoi pas faire jouer a concurrence…