Investir en bourse: Faire le choix entre le compte-titres, le plan d'épargne en actions et l’assurance vie

Investir sur les marchés peut être une solution très efficace pour développer votre patrimoine. Pour cela vous disposez de différentes enveloppes fiscales. En premier lieu le compte titres ordinaire, ensuite le plan d'épargne en actions, enfin il est également possible d'investir sur les marchés via une assurance vie.

Par Admin Publié le 13 Mar, 2014.
bourse

Investir sur les marchés peut être une solution très efficace pour développer votre patrimoine. Pour cela vous disposez de différentes enveloppes fiscales. En premier lieu le compte titres ordinaire, ensuite le plan d'épargne en actions, enfin il est également possible d'investir sur les marchés via une assurance vie.

Le compte titres ordinaire

C'est l'outil le plus facile et le plus complet à votre disposition pour réaliser des investissements boursiers. Il n'y a aucune limite de montant et vous pouvez investir sur tout type de produit et sur tous les marchés de la planète. Il est possible d'investir sur un compte titres avec un mandat de gestion. Ce sera la solution la plus efficace pour les gros patrimoines ou les investisseurs n'ayant pas le temps ou la connaissance d'assurer la gestion de leur portefeuille. Le seul inconvénient du compte titres vient de sa fiscalité. Les plus-values sont soumises aux prélèvements sociaux de 15,5 % ainsi qu'à l'impôt sur le revenu. Vous serez donc imposés en fonction de votre tranche marginale d'imposition. Les dividendes versés connaissent le même sors avec toutefois un abattement de 40 %. Le compte titres représente un bon choix pour les investisseurs actifs à la recherche de produits divers et variés et l'accès au marché international.

Découvrez notre comparatif des comptes-titres.

Le PEA

Le plan d'épargne en actions est réservé aux investissements dans les sociétés françaises et européennes. A l'inverse du compte titres, toutes les actions ne sont donc pas éligibles. De plus il n'est pas possible d'investir dans les sociétés internationales. Avec les années la gamme de fonds et de titres proposés est toutefois très large. Ici aussi il est tout à fait possible d'opter pour la gestion sous mandat qui vous assurera une gestion de qualité professionnelle. Les versements sont plafonnés à 150 000 €. Le gros avantage du PEA vient de sa fiscalité. Au bout de cinq ans, les gains sont complètement exonérés d'impôt sur le revenu, que ce soit les plus-values ou les dividendes. Ils ne sont soumis qu'aux prélèvements sociaux de 15,5 %. Le plan d'épargne en actions sera donc un choix à privilégier si vous souhaitez investir sur le continent européen pour une durée d'au moins cinq ans.

Découvrez notre comparatif des PEA.

L'assurance-vie

L'assurance vie multisupports permet également d'investir sur les marchés financiers. Les contrats multisupports se sont largement développés ces 15 dernières années. La gamme de fond proposés est également très large. À noter qu'il n'est pas possible d'investir directement en action dans le cadre de l'assurance-vie. Ici aussi le mandat de gestion est disponible. La fiscalité sur les biens est exactement la même que pour les fonds en monétaire. Cela signifie un fort abattement d'impôt au bout de huit ans. De plus investir dans le cadre de l'assurance-vie permet de gros avantage en terme de succession. Un abattement de 152 500 € par bénéficiaire si vous avez investi avant vos 70 ans. L'assurance-vie sera donc à privilégier pour les personnes souhaitant investir sur le long terme dans une optique de transmission de patrimoine.

Découvrez notre comparatif des assurances-vie.

J'aime Je n'aime pas
263 personnes aiment ça et 222 n'aiment pas.

Commentaires (0)

Rédiger un commentaire





Tags autorisés : <b><i><br>Ajouter un nouveau commentaire :



Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Avec des taux historiquement bas et qui battent des records de mois en mois, la période est propice aux investissements immobiliers, d’autant que les prix des biens sont contenus par un marché atone. Ces conditions de crédit favorables ne doivent pas baisser votre vigilance sur les conditions de prêt que vous proposent les établissements financiers. Voici quelques points à contrôler avant de valider l’offre de votre conseiller bancaire et pourquoi pas faire jouer a concurrence…