La fin annoncée de la taxe à 75%.

Le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé lors de son déplacement à Londres, la fin de l’application d’une des mesures phares de la campagne présidentielle du Président François Hollande : la taxe à 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros. Cette mesure s’inscrit dans un processus de séduction des entrepreneurs et de limitation de l’impôt.

Par marketing Publié le 08 Oct, 2014.

manuel valls londres

Le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé lors de son déplacement à Londres, la fin de l’application d’une des mesures phares de la campagne présidentielle du Président François Hollande : la taxe à 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros. Cette mesure s’inscrit dans un processus de séduction des entrepreneurs et de limitation de l’impôt.

Les Britanniques pourront se vanter d’avoir obtenu un scoop, le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé la fin de l’application de la taxe exceptionnelle à 75% sur les très hauts revenus à partir du 1er janvier 2015. Il a également précisé le caractère temporaire initialement prévu de cet impôt de manière à justifier sa décision. Il peut se résumer de la manière suivante : le pays était en difficulté nécessitant la solidarité de tous, les riches ont contribué et cela est désormais suffisant.

Cette taxe a rapporté près de 300 millions d’euros à l’Etat depuis sa création, mais a surtout énormément couté au pays en termes d’image et de réputation à l’international. Cela sans compter la stigmatisation de la France comme « d’anti-riche » ou encore de « gauchiste » pouvant avoir un effet négatif sur les potentiels investisseurs étrangers.

Les principaux bénéficiaires de cette suppression seront les clubs de football et les dirigeants de grandes entreprises. La taxe aurait couté près de 40 millions d’euros aux clubs français, mettant à mal leur situation financière déjà difficile d’après les représentants de la FFF.

Cette annonce s’inscrit dans la volonté de répondre au sentiment de ras-le-bol fiscal en faisant suite aux annonces d’allégement de l’impôt sur le revenu pour les petits contribuables, notamment avec la suppression de la première tranche d’imposition à 5,5%.

La suppression de la taxe entretien également une logique de séduction et de reconquête des investisseurs étrangers. En effet le gouvernement multiplie les appels du pied envers les patrons depuis plusieurs mois maintenant. « Moi, J’aime l’entreprise » disait Manuel Valls au MEDEF il y a quelques semaines, une phrase inconcevable il y a encore quelques mois au sein de la gauche mais qui représente un bel exemple de cette nouvelle ligne politique assumée.

 

J'aime Je n'aime pas
760 personnes aiment ça et 744 n'aiment pas.

Commentaires (0)

Rédiger un commentaire





Tags autorisés : <b><i><br>Ajouter un nouveau commentaire :



Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Avec des taux historiquement bas et qui battent des records de mois en mois, la période est propice aux investissements immobiliers, d’autant que les prix des biens sont contenus par un marché atone. Ces conditions de crédit favorables ne doivent pas baisser votre vigilance sur les conditions de prêt que vous proposent les établissements financiers. Voici quelques points à contrôler avant de valider l’offre de votre conseiller bancaire et pourquoi pas faire jouer a concurrence…