Impôts sur les revenus: êtes-vous concernés par la baisse ?

En 2016, le gouvernement a annoncé une baisse sur les impôts de l’ordre de 2,1 milliards d’euros, et cela grâce au renforcement du système de décote de l’impôt sur le revenu. Cependant, cette baisse ne concerne pas l’ensemble des foyers français. En effet, en jouant sur le système de décote, seuls les revenus modestes sont au final concernés par cette diminution de l’impôt.

Par Admin Publié le 01 Feb, 2016.

impots-2016

En 2016, le gouvernement a annoncé une baisse sur les impôts de l’ordre de 2,1 milliards d’euros, et cela grâce au renforcement du système de décote de l’impôt sur le revenu. Cependant, cette baisse ne concerne pas l’ensemble des foyers français. En effet, en jouant sur le système de décote, seuls les revenus modestes sont au final concernés par cette diminution de l’impôt.

Pour rappel en 2015, c’est la première tranche d’imposition qui avait été supprimée par le gouvernement. Cette suppression de la tranche du barème à 5,5%, qui allait de 6 011 € à 11 911 € a aboutit à une exonération des foyers fiscaux dont le revenu net imposable par part était inférieur à 11 911 €.  Les foyers les plus modestes ont ainsi déjà pu bénéficier en 2015 de la suppression de la première tranche d’imposition.

La limite d'application de la décote 2016 prévue par le gouvernement est dans le détail la suivante :

- 1 552 € pour 2016 pour une personne seule, au lieu de 1 135 € en 2015
- 2 559 € pour 2016 pour un couple, avec ou sans enfants, au lieu de 1 870 € en 2015.

En d’autres termes, la baisse des impôts ne profitera qu’aux foyers qui gagnent moins de 50 000 euros par an. Ainsi, seuls les personnes ou les ménages aux revenus les plus modestes sont concernés par la baisse d’impôts prévue pour 2016.

Par exemple, un couple de retraités dont la pension est de 29 000 € ne paiera plus d’impôts. Il en est de même pour un couple avec 2 enfants dont les revenus permettent de profiter de la décote.

Mais dans de nombreuses autres situations, l’impôt 2016 reste stable puisque la décote ne profite qu’aux revenus les plus modestes. Ainsi les cadres dans leur ensemble ne sont pas bénéficiaires d’une diminution de leurs impôts. Par contre, depuis la loi sur les allocations familiales qui est entrée en vigueur le 1er aout 2015, ils doivent faire face à une diminution importante de leurs allocations familiales. 500 000 familles sont ainsi touchées par le changement de calcul des allocations familiales puisque ce calcul s’effectue maintenant en prenant en compte non seulement le nombre d’enfants mais aussi désormais le revenu du foyer fiscal.

Pour conclure, les contribuables français ne paieront pas plus d’impôts en 2016, cependant la baisse d’impôt est très ciblée et ne touche encore une fois que les foyers les plus modestes. Pour les ménages aisés, dont le revenu déclaré dépasse 50 000 euros, il n’y aura donc aucun changement en terme d’impôts sur le revenu, le montant restera stable par rapport à l’année 2015.

Dans l’ensemble, moins de contribuables paieront ainsi l’impôt sur le revenu en 2016. Ils étaient 52,3% en 2013 et ne devraient plus être que 46% en 2016.

J'aime Je n'aime pas
256 personnes aiment ça et 233 n'aiment pas.

Commentaires (0)

Rédiger un commentaire





Tags autorisés : <b><i><br>Ajouter un nouveau commentaire :



Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Avec des taux historiquement bas et qui battent des records de mois en mois, la période est propice aux investissements immobiliers, d’autant que les prix des biens sont contenus par un marché atone. Ces conditions de crédit favorables ne doivent pas baisser votre vigilance sur les conditions de prêt que vous proposent les établissements financiers. Voici quelques points à contrôler avant de valider l’offre de votre conseiller bancaire et pourquoi pas faire jouer a concurrence…