Les monuments historiques : réussir votre investissement

Monuments historiquesL’investissement dans les monuments historiques doit être envisagé dans le long terme et par amour du patrimoine national.

En effet même si les gains potentiels sont importants, les contraintes sont importantes : obligations administratives, aval de l’Architecte des Bâtiments de France pour les travaux de rénovation, respect de nombreuses conditions imposées par l’Etat, obligation de détention pendant 15 ans, etc.

Le montant des travaux étant très élevés et l’entretien du bien permanent, il faut calculer la rentabilité fiscale. En effet, même si l’économie d’impôt peut être très importante, il ne faut pas qu’elle soit effacée et même dépassée par les coûts. L’investissement pourrait ainsi vite devenir un gouffre. De plus la déduction fiscale n’étant pas reportable et s’imputant uniquement sur le revenu global et non pas directement sur l’impôt, il faut être dans la plus haute tranche marginale pour profiter d’une réduction importante. Ce dispositif s’adresse donc aux contribuables les plus taxés.

En cas de revente les plus-values sont soumises au même régime que les plus-values immobilières classiques. Il n’y pas de régime de faveur. De plus le calcul se fera par la différence avec le prix d’acquisition sans tenir compte des travaux.

Pour terminer les monuments historiques peuvent être un très bon outil de défiscalisation et de transmission à conditions de le voir comme un réel investissement de long terme et par amour de la pierre.




Commentaires (0)


Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Avec des taux historiquement bas et qui battent des records de mois en mois, la période est propice aux investissements immobiliers, d’autant que les prix des biens sont contenus par un marché atone. Ces conditions de crédit favorables ne doivent pas baisser votre vigilance sur les conditions de prêt que vous proposent les établissements financiers. Voici quelques points à contrôler avant de valider l’offre de votre conseiller bancaire et pourquoi pas faire jouer a concurrence…