Les revenus des SCPI

Revenus SCPILes revenus réguliers provenant des SCPI sont de deux types :

  • Des revenus fonciers.
  • Des revenus de placements financiers.

 

En effet, même si la SCPI place la majorité de son capital dans l’immobilier, elle peut placer une partie de ses liquidités sur les supports financiers de son choix. Les revenus générés vous sont distribués, mais ne sont pas considérés comme revenus fonciers. Cela aura une incidence sur leur imposition.

Pour les revenus fonciers, c’est le régime classique qui s’applique. Le bénéfice foncier est soumis au barème de L’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux de 15.5%. Il est obtenu en déduisant des revenus de la SCPI votre quote-part des charges de copropriété (travaux, entretien, etc.) et vos éventuels intérêts d’emprunt si vous avez contracté un prêt. Si vous faites du déficit foncier, celui-ci est déductible jusqu’à 10700€ du revenu global.

Vous pouvez aussi opter pour le régime du micro-foncier. Il consiste en un abattement de 30% sur les revenus perçus. Le montant restant étant le bénéfice qui sera imposé de manière classique. Pour bénéficier de ce régime vous devez toutefois remplir deux conditions :

  • Percevoir des recettes locatives de moins de 15000€ (tous revenus locatifs confondus).
  • Percevoir des revenus fonciers autres que de parts de SCPI. Vous devez donc avoir un autre bien en location.

 

Pour les revenus financiers ils sont soumis au choix :

  • Au barème classique de l’impôt sur le revenu. Vous serez donc taxé selon votre tranche marginale d’imposition. Vous supporterez également les prélèvements sociaux à hauteur de 15.5%.
  • Au prélèvement forfaitaire libératoire PFL de 24% ainsi qu’aux prélèvements sociaux à hauteur de 15.5%. Ce choix est le plus intéressant si votre tranche d’imposition est d’au moins 30%.

 

Dernier type de revenu, en cas de revente de vos parts, si vous réalisez une plus-value, elle sera considérée comme immobilière. Elle relèvera donc du régime des plus-values immobilières : imposition de 19% + prélèvements sociaux à 15.5%. La plus-value est diminuée d’un abattement de 2% par an à partir de la 5ème année de détention.

Dernier point le rendement des SCPI. Elles offrent une rémunération supérieure aux placements bancaires, aux alentours de 6% par an voir même plus. Attention toutefois au frais de gestion qui viendront se déduire. Vous obtenez donc une rémunération nette proche de 5% voir plus selon la SCPI.




Commentaires (0)


Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Baisse des taux : les points à négocier pour votre…

Avec des taux historiquement bas et qui battent des records de mois en mois, la période est propice aux investissements immobiliers, d’autant que les prix des biens sont contenus par un marché atone. Ces conditions de crédit favorables ne doivent pas baisser votre vigilance sur les conditions de prêt que vous proposent les établissements financiers. Voici quelques points à contrôler avant de valider l’offre de votre conseiller bancaire et pourquoi pas faire jouer a concurrence…